m e s    f o n d e m e n t s
            >

    Dans cette page Je dépeindrAI la façon parallèle
  des pensées sur lesquels mes critères se reposent.
    La nature ne répéte pas des plans, crée toujours
  mécanismes différents ne pas si facile de classer en
  tables, il paraît suivre critères au hasard -parfois
  apparaît comme analogique ou symétrique, autres
  numérique ou cyclique. Parfois il paraît jouer dés
  mais jamais donne une formule général ou universelle,
  elle a beaucoup des petites formules. Nous sommes
  qui embrouillons ou compliquons les choses.
    N'importe quoi nous soyons capables de faire
  à l'intérieur du champ EM, sera toujours détecté et
  utile même très éloigné du site original, soie un
  événement en un point fixe ou une particule qui
  voyage par l´space.
    Touttes les ondes EM irradient généralement de
  façon omnidirectionnel mais si quelque part
  rencontre un gradient dans la constante diélectrique,
  la vitesse des deux onde et particule seront
  modifiées en accord avec la variation du champ EM;
  et la relativité rendra compte de toutes sortes
  de événement apparentés avec le champ EM.
    Malgré quelques descriptions classiques du champ
  EM apparentées avec le mouvement des charges
  électriques, il est toujours présent n'importe où
  et pas question si elles sont particules, charges,
  vie ou un artificiel local champ électrique
  qui bouge là dedans.
    Combien de vaste, gentil, plat ou chaud était le
  primitif univers, à présent ce n´est pas plus que
  une petite histoire. Les choses; comme les
  particules et la vie en sont comme elles sont là,
  et de la façon que nous les connaissons.
    Telle sorte de spéculation sont, Je crois, rien
  q´une mauvaise production extrapolée.
    Néanmoins elles sont toujours - dans une certaine
  mesure - utiles et rendent également un peu de
  induction interessante.
    Lorsque quelqu'un a un éclat d´imagination, même
  dans un billet de tramway trouve des idées.
    Également l´usage de quelques exotiques et
  innocentes analogies qui très souvent l´on
  trouve dans n'importe quel publication.
    Je crains que la forme du proton ne soit pas
  comme celle d´un crapaud écrasé par un camion et
  séché par le soleil c´est à dire: tout à fait
  laid, difforme et à deux dimensions.
    Je voie l´universe comme une épaise couche
  sphérique du champ EM; on peut voir n'importe
  quel lumière à travers de ses méridiens ou
  parallèles et aussi radialemente mais jusqu'à
  les limites de sa épaisseur; parce que son
  noyau et ses plus écartés alentours
  sont le véritable néant.

                      Non crainte pour l´expansion
                                                                            

  au pied du page
  Autres champs sont également disponibles dans le
même espace, aussi comme le nôtre, et cohabitant.
  Donc lorsque on veut enquêter sur quelque
chose -dissons dans le champ génétique- un
tout à fait inégal groupe d´outils et appareillage
devront être utilisés, en particulier assez différent
de ceux que nous avons dans notre champ EM.
  Quant à les particules elles peuvent aussi bien
bouger toutes et chacune, simultanément,
indépendamment et en cohabitation.
  Je ne sympathise pas avec toutes ces particules
messianiques et non plus avec celles-là collantes.
  Les méthodes classiques sont extrapolations
linéaires pour se procurer des résultats différents.
  Il n´est pas juste l´emploi de telles méthodes
pouranalyser des femto-cosmical événements rien
que par les frapper seulement.
  Toujours déchéance jamais bâtir. Après de telle
douche de particules; production où la découverte
est le majeur but, sûrement il y aura toujours un
nouveau stock des particules pourvu que aussi un
changement de la méthodologie soit fait.
  Il y avait trois, mais actuellement on a plus que
18 sous-éléments composants des particules élémentaires.
  Donc je ne accepte pas le fait que notre bien
aimé Proton soit rien qu´un fatras de matière.
Mais si réellement de telles pseudo-élémentaires
particules sont´elles les composants des Protons,
il n´est pas sûr ni justifié que le procédé employé
ait aussi un autre symétrique et, bidirectionnel ou
réversible. En plus si on peut être sûr de fait des
telles données, alors en changeant les méthodes
rendrait résultats identiques.
J´évite la critique, même si de mon travail puisse
surgir un peu de révisionnisme non désiré, mais je
ne suis pas d'accord avec cette sorte de alchimie-
physique que on veut établir maintenant.
Je sais que j´ai mon esprit errant entre les
étoiles, mon coeur en San Francisco mais les pieds
sûrement sur la terre.
Malgré le fait que souvent les théories sont
colorées par les hobbys et habitudes de l´enfance
et l´adolescence.
                                   Publie ou péri

haut de page
                  page mère
                                 précédent                                                imprimez

     
  E-mail pour échanger points de vue à :
  protaldo@gmail.com


dernière mise au joour: 11/09